Le taux d’endettement : faisons le point !

Le taux d’endettement : faisons le point !

Taux d’endettement : faisons le point ! 

Le taux d’endettement figure parmi l’un de ces critères pris en compte par les banques lors d’une demande de prêt immobilier. Il y a quelques mois, Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) recommandait vivement aux banques de rester vigilante concernant les conditions d’octroi de crédit : notamment le taux d’endettement ne devant pas excéder 33%. Pourquoi est-il devenu si important aux yeux des organismes bancaires ? Que signifie t-il ? 

Un indicateur précieux 

Le taux d’effort, plus communément appelé taux d’endettement, est une des premières choses que va calculer votre courtier pour votre emprunt. En effet, on considère qu’un taux d’endettement qui dépasse les 33% peut freiner la validation de votre projet. Les mensualités de votre crédit ne doivent pas dépasser ⅓ de vos revenus. C’est une mesure de précaution pour votre santé financière. Si votre taux d’endettement est trop élevé, cela signifie que vos mensualités sont importantes et qu’il ne vous restera pas assez pour vivre. C’est ce qu’on appelle le reste-à-vivre.

De plus en plus, les banques scrutent ce critère avec attention. Un chiffre trop proche des 33% ou même au-delà peut constituer un facteur bloquant pour la suite du projet, en fonction des revenus et du profil emprunteur.

Comment calculer le taux d'endettement ?

L’opération pour calculer votre taux d’endettement est simple : 
Taux d’endettement = charges / revenus fixes nets X 100 

Les charges comprennent vos mensualités de crédits (immobiliers, auto, conso) ou votre pension alimentaire éventuelle. Dans les revenus, vous devez prendre en compte : votre salaire net (avant impôt sur le revenu) ou vos pensions. En bref, tout ce que vous percevez comme revenus. 

 Vous obtenez un pourcentage qui vous indique la hauteur de votre taux d’endettement.  

Comment s’assurer d’avoir le bon taux d’endettement pour votre projet immobilier ? 

Bien souvent, certains emprunteurs se font une certaine idée de la mensualité qu’ils aimeraient avoir pour leur prêt immobilier. Avec l’aide d’un courtier, vous pourrez savoir ce que vous pouvez exactement payer chaque mois pour votre crédit. Le courtier prend en compte le taux d’endettement pour réalisation la simulation de votre capacité d’emprunt, mais pas seulement. Bien d’autres critères sont à prendre en compte et son expertise dans ce domaine sera votre meilleure alliée.

Dans un contexte immobilier tendu, il est toujours préférable de connaître votre capacité d’emprunt avant de partir à l’assaut d’un bien. Valider votre budget en amont avec votre courtier vous permettra de faire vos recherches sereinement et d’entamer les démarches avec une meilleure visibilité financière.

Comment baisser son taux d’endettement ? 

Cumuler plusieurs crédits peut faire grimper en flèche votre taux d’endettement. Lors d’une demande de financement pour un projet immobilier, cette situation peut se montrer problématique. Pour la résoudre, votre courtier vous orientera vers des stratégies à mettre en place. Par exemple, vous pouvez très bien solder un de vos crédits, comme un crédit auto ou conso, afin de faire diminuer votre taux d’endettement. Ils existent d’autres alternatives dont il faudra discuter avec votre courtier.

Dans certains cas, il peut s’avérer utile de se tourner vers un courtier en regroupement de crédits. Celui-ci examinera les solutions afin de regrouper la totalité de vos crédits en un seul, avec une mensualité. Cette opération peut se montrer utile pour baisser votre taux d’endettement. En effet, en allongeant la durée de vos emprunts, la mensualité qui était auparavant trop importante est allégée. C’est une mensualité qui vous permettra à nouveau de disposer d’un reste-à-vivre confortable.